Le succès académique, c’est du sport!

Le sport peut-il nuire au rendement scolaire, ou bien est-ce le contraire? Doit-on retirer son enfant de son équipe sportive si ses résultats scolaires ne sont pas satisfaisants? Quels sont les véritables bienfaits du sport d’équipe sur le succès des enfants, des adolescents et des jeunes adultes à l’école?

Certaines études confirment l’effet positif du sport sur la concentration et le rendement scolaire des élèves.

La volonté d’obtenir de bons résultats

Pour être admissible à un programme de sport-études, l’élève doit absolument démontrer qu’il est en mesure d’obtenir d’excellents résultats scolaires. Puisque la moitié de la journée sera passée auprès de l’organisme sportif et que le temps consacré à l’étude et aux devoirs pourrait bien être coupé de moitié, il est important de vouloir travailler fort pour réussir et de bien gérer son horaire pour parvenir à concilier études et sport.

La confiance en soi et le sentiment de compétence sont deux facteurs qui peuvent influencer positivement les résultats scolaires. Le sport d’équipe encourage effectivement les joueurs à se dépasser, ce qui peut se refléter sur les bancs d’école et avoir une incidence sur le taux de décrochage scolaire, surtout chez les garçons.

Mieux se concentrer

Dépenser son énergie grâce au sport d’équipe est bénéfique non seulement pour la concentration, mais contribue également à améliorer la mémoire de travail et la capacité à isoler les notions pertinentes à l’apprentissage. De plus, le sport contribue grandement à améliorer la qualité du sommeil, permettant ainsi une meilleure récupération. Un enfant bien reposé réussira évidemment mieux qu’un enfant fatigué.

Diminuer l’entraînement ou pas?

Certains parents pensent qu’il vaut mieux retirer leur enfant d’une équipe sportive lorsque les résultats scolaires sont moins bons qu’ils l’espéraient. Il faut cependant savoir qu’il ne s’agit probablement pas de la meilleure solution à appliquer.

Certains entraîneurs et managers pensent même que diminuer ou arrêter l’entraînement pour que l’enfant puisse se concentrer sur l’école est parfois la pire manière de vouloir remédier à la situation. Pourquoi? « Le fait de retirer un athlète (surtout les garçons) d’un des seuls endroits où il peut être valorisé et se sentir compétent n’aidera en rien son envie et sa motivation à se forcer et à investir son énergie à l’école », explique Antoine, entraîneur de trampoline du Club Impulsion.

Même son de cloche de la part de Xavier, entraîneur d’une équipe de baseball : « Lorsque tu fais partie d’un programme sport-études, tu fais partie d’une équipe, d’un groupe et ce sentiment d’appartenance encourage les gars à se dépasser entre eux », ce qui, évidemment, se reflète dans les résultats scolaires!

Certains parents peuvent cependant avoir de très bonnes raisons de vouloir diminuer le volume d’entraînement. Selon les normes actuelles du ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport du Québec, un athlète en sport-études a droit à trois heures de prise en charge par l’organisme sportif chaque jour, ce qui ne signifie pas que ces trois heures doivent absolument être allouées au sport ou à l’entraînement intensif. Il faut donc savoir doser l’entraînement en conséquence, pour éviter l’épuisement et conserver tous les avantages reliés à la pratique sportive.

À propos de MonClubSportif

MonClubSportif est une application Web permettant aux joueurs et aux entraîneurs d’équipes sportives de gérer toute l’information relative à leur organisation en un seul et même endroit. Où qu’ils se trouvent sur la planète, ils peuvent accéder à l’horaire de leurs prochaines parties, confirmer leur présence aux matchs, partager des photos avec les membres et ce, sans même avoir à effectuer un seul appel. Avec MonClubSportif, les mordus de sport pourront enfin se concentrer sur ce qu’ils aiment le plus faire au monde: jouer. Fini les casse-tête liés à la gestion d’équipe et bienvenue les économies de temps ! Inscrivez-vous dès maintenant pour en savoir plus.