Trop de sport, c’est comme pas assez

L'entraînement, trop, c'est comme pas assez

On nous martèle sans cesse qu’il faut faire du sport et être en forme. Après tout, l’activité physique est synonyme de santé. Il faut cependant savoir que même lorsque l’on pratique un sport, il est possible d’en faire trop et de s’épuiser. Voyons donc ce qu’est le surentraînement exactement, ses manifestations et les moyens à prendre pour l’éviter.

Qu’est-ce que c’est?

Le surentraînement survient souvent lorsqu’un sportif s’impose une trop grande charge d’entraînement sans prendre le repos nécessaire pour bien récupérer. Il s’agit essentiellement d’une accumulation de fatigue. Le corps est victime d’un déséquilibre énergétique : la consommation d’énergie est supérieure à sa capacité de mise en réserve. Augmentation trop rapide du volume ou de l’intensité de l’entraînement, nombre de compétitions de haut niveau trop élevé, stress physique et psychologique, et, bien entendu, repos insuffisant, sont au nombre des causes de ce phénomène.

Personne n’est à l’abri

Audrey, une athlète accomplie de 21 ans, prend part à de multiples événements sportifs, est en parfaite santé et il semble que rien ne soit en mesure de l’arrêter. L’an passé, cependant, elle s’est épuisée. Aller s’entraîner était devenu une corvée et elle souffrait d’irritabilité et de fatigue extrême, malgré un nombre d’heures de sommeil suffisant. Elle a également perdu l’appétit et sa fréquence cardiaque au repos était anormalement élevée. « Monter les escaliers me demandait même trop d’effort. Mon corps n’en pouvait plus », raconte-t-elle. La cause? L’intensité trop élevée de son entraînement.

Les sportifs touchés par le syndrome du surentraînement peuvent également souffrir d’insomnie, de blessures fréquentes, d’immunodépression et parfois d’une diminution de la masse maigre. C’est bien souvent l’entraîneur qui s’aperçoit que son athlète a dépassé son niveau de tolérance et qu’il se trouve en situation de surentraînement. Plusieurs jours, voire plusieurs semaines de repos, suivis d’un retour progressif à l’entraînement sont nécessaires afin de donner au corps le temps requis pour s’en remettre.

Quoi faire pour éviter le surentraînement?

Il est important de rester à l’écoute de son corps. On a mal, on se sent trop fatigué ou on se sent lourd? On prend du repos. Il est tout à fait possible que les muscles aient besoin d’une journée supplémentaire pour bien récupérer. Le repos doit également faire partie intégrante de l’entraînement et tous les athlètes devraient se conformer à une période d’arrêt annuelle pour permettre à leur corps de souffler un peu. « Les articulations, les tissus et les muscles bénéficient de ces arrêts de pratique sportive spécifique. Le retour est un peu plus lent, mais on voit les effets du repos au fil des semaines… c’est souvent un pas en arrière pour deux, trois pas en avant », indique Antoine Vallières, entraîneur. Il ne faut donc pas sacrifier ces périodes de récupération par peur de perdre ses acquis.

Finalement, n’oublions pas que l’alimentation joue un grand rôle dans la récupération. Il ne faut donc pas hésiter à avoir recours aux services d’un ou d’une nutritionniste du sport pour un suivi adéquat permettant d’assurer une alimentation adéquate avant et après l’entraînement.

À propos de MonClubSportif

Ayant pour mission de faire économiser du temps aux membres d’un club sportif, MonClubSportif est une application Web gratuite qui centralise toute l’information relative à la gestion d’une équipe sportive au même endroit. Grâce à cet outil de gestion pratique et convivial, les joueurs et les entraîneurs peuvent administrer leur horaire, confirmer leur présence, partager des photos avec les coéquipiers ou simplement accéder aux coordonnées d’un autre joueur, et ce, à même leur téléphone mobile ou ordinateur. Les membres de l’équipe disposeront ainsi d’un outil pour regrouper toute l’information utile et pour rassembler davantage les joueurs dans l’équipe.