Histoire de la ringuette

Comme nous le savons, il y a une multitude de sports disponibles pour tous les types de personnalités. Mais aujourd’hui, parlons d’un sport qui était exclusif aux femmes: la ringuette. D’où provient-il? Pourquoi était-il seulement réservé aux femmes? Apprenons-en plus sur ce jeune sport Canadien.

Les débuts

Tout d’abord, la ringuette a été inventé en 1963 par Sam Jack (concept) et Mirl McCarthy (règlements) en Ontario. Après la création des premiers règlements, les premières parties de ce sport sont jouées dans le nord de l’Ontario en 1964 (majoritairement dans les écoles secondaires locales). Les années qui suivent mènent à la propagation du sport dans les régions avoisinantes.

C’est 15 ans plus tard, alors que la ringuette est un sport ayant pris de l’ampleur dans plusieurs provinces du Canada que des représentants partent en Finlande pour faire connaître le sport. Poursuivant leur idées de grandeurs, les représentants de la ringuette au Canada décident d’aller introduire le sport en Suède et en Union Soviétique.

Cela donne une bonne lancée au sport et aide celui-ci à évoluer avec l’ajout de nouvelles règles tel que le concept de zone agrandie en 1986. Toujours en 1986, le Canada, la France, la Finlande, les États-Unis et la Suède fondent la Fédération internationale de ringuette. Cette fédération mène au premier tournoi international de ringuette cette même année qui prend place en Finlande.

En 1990, le premier championnat du monde de ce sport est tenu en Ontario, dans la ville de Gloucester. Sans grand étonnement, c’est une équipe Canadienne qui s’empare du premier titre de championne du monde et, par le fait même, du premier trophé Sam Jacks nommé en l’honneur de l’inventeur du sport.

La règle des 30 secondes

Poursuivant son ascension, le sport enchaîne les compétitions nationales et internationales. En 2002, une règle majeure est intégrée: la règle du chronomètre de 30 secondes. Celle-ci admet qu’une équipe n’a que 30 secondes, à partir de la prise de possession de l’anneau, pour réaliser une attaque à la gardienne adverse sans quoi l’anneau est redonné à l’autre équipe. Par son fonctionnement, le changement au règlement apporte une augmentation dans la rapidité des jeux de manière globale.

En 2004, La Ligue Nationale de Ringuette (LNR) est créé, 17 équipes Canadiennes en font partie. Ensuite, le sport connaît une montée et une présence dans plusieurs événements sportifs internationaux.

Mais pourquoi réservé aux femmes?

Au moment de l’invention du sport, Sam Jacks était d’avis qu’il y avait un manque pour un sport d’hiver d’équipe réservé aux femmes. Ainsi, il voulait permettre aux femmes de pouvoir pratiquer un sport de compétition sans miser sur une activitée considérée comme «dangereuse». D’ailleurs, la ringuette est un sport où il est totalement interdit d’effectuer des contacts physiques, car M. Jacks voulait un sport avec le moins de risque possible.

Moins de risque ne veut pas pour autant dire moins dynamique. En fait, comme le sport est semblable au hockey, mais où la rondelle est remplacée par un anneau de caoutchouc qu’il faut contrôler avec un bâton sans palette, celui-ci devient plus facile à manoeuvrer. Conséquemment, comme l’anneau est plus facilement manoeuvrable, la majorité des jeux se déroulent dans un rythme beaucoup plus rapide.

Sachez aussi que, maintenant, le sport est ouvert aux garçons et qu’il est possible pour eux d’y jouer! Alors qu’attendez-vous pour commencer à y participer? :D